La Digitopuncture

 La digitopuncture requiert une connaissance approfondie de la Médecine Traditionnelle Chinoise mais n'utilise pas d'aiguille (ce qui la différencie de l'Acupuncture), parfois traumatisante, notamment pour les enfants. 

 En exerçant des pressions sur certains points des méridiens ("canaux" d’énergie), le praticien fait circuler le flux d'énergie, le Qi, et selon les besoins, disperse, tonifie, harmonise sa bonne circulation. 

La Psydigitopuncture

La psydigitopuncture intervient dans le champ des émotions avec comme objectif de traiter les troubles et blessures émotionnels plus ou moins grands et plus ou moins profonds : les traumatismes, le stress, les phobies, le chagrin, la colère, les culpabilités, l’anxiété, la dépression, etc…

Les traumatismes émotionnels même anciens sont indissociables des maux du corps. Leur guérison est souvent la clé de la guérison de nombreuses douleurs.

La psydigitopuncture s’inspire d’une pratique ancestrale chinoise d’acupuncture à 5 points.
Cette technique est aussi une alternative et/ou un complément aux psychothérapies classiques avec une efficacité probante.

Pour votre information

Gua Sha et les ventouses ont beaucoup d’indications communes. Gua Sha est meilleur pour libérer la superficie des facteurs pathogènes, alors que l’action d’attraction des ventouses permet d’attirer les facteurs pathogènes depuis les zones plus profondes du corps.

 Comme pour la Moxibustion, la douche ou le bain dans l’eau froide ou fraiche sont à éviter pendant au moins 24 heures après le traitement. Toutes les régions traitées devront être couvertes pour maintenir le chaud. Il faudra s’épargner de toute exposition au vent, ventilateurs et climatisation.

Moxibustion

    « Comme la femme supporte la moitié du ciel, les moxas supportent la moitié des maladies. »  (Proverbe chinois)

 L’utilisation de la chaleur est courante en Occident aussi, nous avons toujours utilisé les bouillottes et les cataplasmes, aujourd'hui les lampes infrarouges.
En chine, les Moxas se pratiquent avec un rouleau d’Armoise compressée (en Europe, on l’a connait sous le nom d’herbe de la Saint Jean) porté à incandescence.
 La chaleur ainsi que l’action des plantes, à travers la circulation par les méridiens, améliorent l’énergie du système immunitaire du corps et de la circulation sanguine, élimine le froid et les toxines dans le corps, soulage les douleurs corporelles, lutte contre le vieillissement et donc parvient à prévenir, contribue à l'amélioration de l'état de santé. 

Née des expérimentations médicales depuis cinq mille ans, la Moxibustion est un trésor de la médecine traditionnelle et de la culture chinoise, naturelle, pure, sans effet secondaire toxique, dont le but est d’aider à résoudre sans médicament une grande variété d’états émotionnels. Elle permet d’éliminer de façon rapide, durable et indolore, les blocages émotionnels et autres désordres chroniques qui sabotent notre existence. Sa chaleur intense peut calmer immédiatement une douleur. Elle se révèle très utile en prévention, en cure antifatigue, diarrhée, arthrose, rhumatisme (douleurs anciennes) etc.
 
 C’est une méthode qui permet de nous occuper des enfants et surtout des bébés qui ont eux aussi des dépressions, mais qui ne savent pas l’exprimer autrement que par des troubles du comportement et autres dysfonctionnements physiologiques.


Ventouses

   Aujourd'hui cette thérapie séculaire est souvent appelée "cupping", notamment dans le milieu sportif.
La pose est totalement indolore.

Les ventouses sont appliquées en cas de douleurs du dos (nœuds) afin de détendre et pouvoir travailler en profondeur la zone douloureuse.

Elles se révèlent donc très efficaces sur les douleurs inflammatoires, mais pas seulement :

Elles sont très utiles dans les pathologies ORL mais également en cas de surcharge pondérale, voire d'obésité. Le traitement par ventouses revitalise le processus métabolique et stimule les fonctions endocrines. Il aide à éliminer les excès d’eau hors des tissus via le système lymphatique.

Gua Sha

 Gua Sha (littéralement « gratter la fièvre) est une technique très populaire en Chine, mais aussi au Vietnam et en Indonésie. Un autre nom utilisé par la population rurale chinoise est "Gua Feng", signifiant « faire sortir le vent par grattage ». Gua Sha est surtout pratiqué sur le dos, les fesses, le cou, les bras et les jambes. On peut aussi l’utilisé sur le visage comme technique du visage. 

Gua : gratter, frotter – Sha : rougeur diffuse qui apparait pendant et après le traitement, plus ou moins intense. Sans danger bien au contraire, le « Sha », la rougeur cutanée, est une réponse positive pour chasser le vent, réduire la chaleur et l’inflammation, éliminer le froid et soulager la douleur, qu’elle soit superficielle ou profonde.

Gua Sha consiste à frotter doucement la peau, préalablement huilée, à l’aide d’outils de massage fabriqués en corne de buffle ou en Jade afin de faire circuler l’énergie stagnante qui pourrait être responsable d’inflammations responsables de douleurs.
 Gua Sha est utilisé pour traiter de nombreux problèmes de santé aigus et chroniques, aussi variés que rhume, grippe, fièvre, mal de tête, indigestion, vertiges, blessure, douleur articulaire, fibromyalgie, etc.
On l’utilise également pour relâcher les tensions et douleurs musculaires et soulager la  fatigue.
Le Qi et le Sang sont tous deux de Nature chaude. Aussi, s’ils sont comprimés, si l'Énergie est stagnante, un blocage se forme et se concentre en Sha. Ceci peut être dû à des blessures traumatiques ou à la pénétration de facteurs climatiques ennemis tels que le vent ou les conditions pathogènes internes.
Le frottement réalisé permet d’ouvrir la libre-circulation Qi et Sang.